Visa For Taste – Dîner gastronomique by Mounir Ouaziz @ Marrakech

« Nous sommes une équipe passionnée par la gastronomie qui souhaite vous emmener dans un voyage culinaire ».

Manifestation d’une volonté à soulever notre terroir vers une gastronomie contemporaine, VisaForTaste, leadé par le chef Mounir Ouaziz, nous a fait voyager entre le Maroc, l’Asie et la France, accompagné de son ami Jaouad Alhiane, maître d’hôtel de la soirée.

Le dîner aura lieu à la Ferme Al Dar à Marrakech. On ne sait pas avec qui on va dîner, on est juste assis au bar avec quelques amuse bouche pour patienter. Quand le serveur nous en décrit une nous pensions avoir mal entendu : Pain Qerchala au fromage, Chebbakia. Chebbakia ? Oui, harmonieusement mixée dans la crème de fromage battu. Si c’est pas du génie. Un macaron à la courge plus tard, nous sommes appelés à nous attabler, avec des inconnus que la chaleur du repas et l’expertise du sommelier rapprocheront.

1er temps : Huître, céleri & yuzu. Comment sceller le goût de la mer du contenant jusqu’à la bouche.

2ème temps : gambas, lentilles, rezzat elqadi à l’encre de sèche, crème de matcha pour la sauce. Car oui, nous avons bien notre vermicelle artisanale nationale ! On arrive même à sentir des débris de citron confit parfumer les lentilles. Brillant.

3ème temps : Foie gras, topinambour, café : Il y a deux écoles : Celles qui apprécient le goût du plat, et celles qui regrettent d’avoir mangé du foie gras mixé. Pour ma part je dis, quelle belle idée de servir une crème de café à côté du foie gras et de le casser avec du topinambour.

4ème temps : Bar de ligne, carotte, estragon, truffe noire. La cuisson du poisson mêlé à la crème de carotte.

5ème temps : Jarret de bœuf, salsifis (sorte de racines ressemblant à des carottes) et pois chiche. Quand nos tajines se font servir de façon contemporaine, avec des chips d’aubergines à la thaïlandaise !

6ème temps : Fraise, yaourt granité végétale : La simplicité de l’enfance, dans la maîtrise d’un chef. Frais.

7ème temps : Baba imbibé de sirop de cannelle, brunoise de fruits exotiques, coriandre.. Quand on me sert un dessert français travaillé avec des goûts locaux j’en trébuche de plaisir !

Le repas se termine dans des bouchées chocolatées bien fortes. D’abord du chocolat à l’orange, ensuite un chocolat au cœur coulant au piment fort intense pour enfin finir sur une douce note de romarin dans le chocolat blanc.

On remercie Mounir Ouaziz et toute son équipe d’avoir gracieusement partagé avec nous son travail!

Mounir Ouaziz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *