Skier pour manger, ou manger pour skier.

Aime La plagne

C’est la question qu’on se pose dans les Alpes, en Savoie. Ce qui est sûr, c’est que ni le corps ni le cerveau ne se reposent. Au-delà des différents buffets qui annoncent la couleur savoyarde, puis toujours en quête des  produits locaux qu’on ne retrouvera forcément pas au supermarché, mon cerveau abdominal a surtout pris un plaisir à chiner dans l’épicerie fine du village de la Plagne.

Plagne centre

Il a d’abord découvert le Genepi. Cette plante qui pousse dans les alpes avec laquelle on fabrique en plus de l’alcool du même nom, tout et n’importe quoi qui puisse se conserver, je cite de la terrine au Genepi, des bonbons au Genepi, des saucissons, des confitures,chocolats..

A partir de là, je me suis rendue compte qu’il fallait juste choisir la préparation où l’essence du produit local allait ressortir le mieux. Les ingrédients locaux sont cuisinés à toutes les sauces et sous toutes les formes. Ainsi, on retrouvera les fruits rouges (myrtilles, cassis etcc) déclinées en confitures, liqueurs, crèmes, bonbons, chocolat.. des arômes de fleurs (violette, coquelicots), de la confiture de lait, des châtaignes (en liqueur ou en confiture..), de la liqueur de sapin, du gratte-cul ou Cynorhodon dont j’ai acheté la confiture. Pour la petite anecdote, c’est le fruit de l’églantier, qui produit une fleur qui s’appelle l’églantine et devinez quoi? Ça donne Nissrine en Arabe 😀 donc  je pouvais pas le laisser sur le rayon.

IMG_20150305_224311

On retrouve comme très souvent toutes sortes de miels alpins ainsi qu’une grande sélection de pain d’épices (rhum raisin, miel..).
Côté fromage, que je n’ai pas pu acheter pour des raisons de logistique, on retrouve le reblochon, la tomme de Savoie, le munster (yummy !),le morbier, la tomme de chèvre, le Beaufort. Puis bien évidemment le saucisson (et à la myrtilles aussi :o).
L’une des reines pâtissières de la région est la tarte aux myrtilles, mais je vous avouerais que je suis tombée sous le charme de la tarte aux noix bien caramélisées et croquantes !
Mon coup de cœur qui faisait pas partie de la région mais que j’ai mangé là-bas ? Le diplomate ! Des pains aux raisins infusés dans du lait pour la nuit, auxquels on ajoute un appareil à clafoutis puis direct au four ! .. Les pistes sont là pour brûler ce surplus de carb…

Tatin, myrtilles, et noix.
Tatin, myrtilles, et noix.

Côté cuisine, on essaiera de ne pas passer à côté du gratin de crozets, de la crème aux champignons bieeen croutonnée, des diots, de la raclette évidemment que j’ai eu un plaisir à déguster avec quelques crudités (pour moi de la betterave super bien marinée).

Raclette
Raclette

Une belle découverte? La sauce vallée d’Auge au cidre, et à la pomme. Mais pas que car mon assiette était l’hôte de plusieurs spécialités franco-méditerranéennes à savoir la choucroute, les bonnes soupes (Dubarry, minestrone), la tropezienne, la tarte aux amandes.. Le couscous était également à l’honneur en fin de semaine et il ne manquait que le Lben!

En attendant l’escapade lyonnaise, je vous laisse sur des photos de l’interminable et beau domaine skiable de la Plagne.

Plagne ski

plagne ski 2

plagne ski 2 (2)

plagne centre 2

Site web de La Plagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *