Road Trip sur la région de l’oriental – Oujda & Saïdia

Lire la seconde partie du voyage Road Trip sur la région de l’oriental – L’arrière pays

La région de l’oriental fait partie de ces territoires marocains dont on ne suspecte pas la richesse patrimoniale. Balnéaire, historique & culturelle, écologique, archéologique, elle recèle différentes formes de tourismes qu’on a pu appréhender en quelques jours cet été. Premier stop culturel: Oujda.

Oujda – La capitale de l’oriental

voyager-guide-oujda-saidia-5

Nous logerons à Saidia mais l’atterrissage se faisant à Oujda, nous en avons profité pour visiter la médina. Nous y pénétrons par une des portes, Bab Al Gharbi (porte de l’ouest), pour y découvrir une médina authentique. A l’abri de toute gentrification, ce sont des ruelles brutes et calmes qu’on longe pour découvrir quelques vestiges des nombreuses dynasties qui se la sont disputées de par sa situation stratégique entre la méditerranée, l’Algérie et le Maroc. Nous apprenons pour l’anecdote que c’est la seule médina où juifs et musulmans vivaient côte à côte, sans mellah dédié. Parmi les principaux repères historiques de la ville nous découvrons d’abord les plus anciens de la médina: les trois fontaines, adossées au mur de la mosquée Haddada (1298). Plus loin, nous découvrons un à un Hammam El Bali, (le plus ancien du royaume), l’école arabe française qui fut la première école moderne du Maroc, la medersa mérinide (1335) puis le musée du patrimoine qui témoigne du fort engouement français envers la ville autrefois, et y expose fièrement ses martyres. On parcourt la partie marchande où sont exposés entre autres Les Makrouts ou plus insolite une tête de dromadaire exposée chez un boucher. Nous sortons via La porte Abdelwaheb, située à l’est et débouchons par l’esplanade du souk hebdomadaire.
A l’extérieur des remparts, il est primordial de visiter Dar Sebti, un des palais de la ville où on peut apprécier l’architecture traditionnelle Oujdi avant de marquer une pause dans le jardin de Lalla Meryem, thé et pâtisseries locales à la main. Si je connaissais déjà le Makrout (sorte de délicieuse Bassboussa (pâtisserie) fourrée aux dattes originaire de Telemcen), j’ai tout le temps voulu goûter au Kaak oujdi. Attention Les Oujdis et les habitants de Safi se disputent jalousement son origine qui, finalement diffère d’une famille à une autre. Nous reprendrons la route en laissant derrière nous le musée d’art moderne à l’intérieur du parc, ainsi que le parc Lalla Aïcha où il semble agréable de flâner.

voyager-guide-oujda-saidia-9
Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki
voyager-guide-oujda-saidia-2
Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki

Je vous invite à lire le retour des LoveTrotters sur la visite culturelle de la médina de Oujda, qui vous fera plonger à travers leur sublimes photos.

Vers Cap de l’eau – Manger du poisson

Avant de faire notre check in au Belive Saidia, l’hôtel qui nous accueillera durant notre séjour, on a rempli notre estomac de fritures fraîches à Cap de l’eau, un village côtier doté d’un port de pêche. Le restaurant « 9m9oum lbaz » se situe en haut d’une falaise qui offre une très jolie vue sur la mer et la forêt de cap de l’eau. Des falaises très prisées pour du Cliff Jumping improvisé par les jeunes du village.

capd-e-leau
Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki

cap-de-leau-2

Faire coucou aux algériens

A quelques kms de Cap de l’eau, se trouve l’une des frontières les plus accessibles de la région où on peut s’amuser à saluer nos frères algériens.

saidia-algerie

Deuxième stop: Saïdia – La station balnéaire de l’oriental

On ne cache pas notre plaisir une fois dans la chambre. Spacieuses avec vue sur une des piscines de l’hôtel. Nous profitons un peu du soleil avant de dîner au restaurant Marocain de l’hôtel. Si le dîner et le resto sont plutôt bons et complets, délaissez le buffet du déjeuner de l’hôtel pour profiter des spots à l’extérieur.

belive-1

ka3k-saidia-maroc-oujda

belive-2

Golfer à Saidia :

Sur un parcours de 6160m, nous avons pu faire le tour des 18trous en voiturette avant de taper des balles de golfeurs pour les nuls. Un gigantesque 18 trou entouré de fairways et de plans d’eau où des tournois professionnels sont organisés chaque année. Le déjeuner se fait au club avant de tracer vers la Marina.

golf-saidia-maroc-1

Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki
golf-saidia-maroc-2
Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki
golf-saidia
Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki

Activités nautiques @ la Marina

A quelques minutes du BeLive, c’est l’une des plus grandes marinas de la méditerranée. Une bonne partie du développement touristique de la ville repose sur ses activités : Paraseiling, ski, Paddling, kayak puis banane pour ceux qui ne craignent pas d’avoir des bleus sur les cuisses.  Le Geeking sur téléphone est à proscrir, au risque de se retrouver avec un mal de mer renversant. Résultat pour nous, la moitié du groupe a du zapper la banane ! Des sorties en voile vers les îles Chafarinas ainsi que des plongées sont prévues et un espace de jeu et de loisirs y sont aménagés.

skier-banane-marina-saidia-voyager-maroc
Crédits photos Ayoub Hanchaoui & Mohammed Bellouki

paraceiling-maroc-saidia-marina

Le soir, on s’y donnera rendez-vous pour siroter un verre, autour de paellas et de tapas.. pour récupérer des dégâts abdominaux de l’après-midi !

resto-marina-diner-manger-saidia

paella-marina

Éreintés, on retourne à l’hôtel se reposer. Le lendemain on quittera notre confort pour un mini roadtrip afin de découvrir l’arrière pays de Saïdia. Au menu: Zegzel, Zghanghan, Nador, Marchica Med Tibouda et le sublime cap des trois fouches.

Pour plus d’informations concernant les visites, ce voyage a été initié dans le cadre du développement de la région de l’oriental notamment la ville de Saïdia, et organisé par La Société de Développement de Saïdia en partenariat avec l’Office National Marocain du Tourisme.

Une réflexion sur “Road Trip sur la région de l’oriental – Oujda & Saïdia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *