Le monde de Sophie – Chocolaterie Fine Passionnée

Son monde:

Le monde de Sophie est un hommage au livre d’enfance qui a conduit Sofia El Kendouci à aller au bout de sa passion: Ouvrir une chocolaterie qui a une âme.  En temps qu’amoureux des bonnes choses nous aimons apprendre l’histoire que nous racontent nos bouchées.  Son produit, elle le connaît par cœur car après une formation en chocolat, bien après avoir mis de côté sa carrière de financière, elle participe à l’élaboration de toutes ses recettes. Elle lui imagine donc une boutique qui appelle à la découverte. Comment ? En plaçant un comptoir central qui permet au client d’être acteur de son achat, côtoyant un mobilier conceptuel.

Dégustation de la collection classique et des dragées.

La collection classique :

Sa collection de chocolats classique est issue de sa collaboration avec des artisans belges et français, confectionnée avec du Barry Callebaut. Gourmands et amusants, ses chocolats apparaissent sous formes et noms empruntés de son quotidien et sont composés essentiellement d’ingrédients au goût doux comme les noix, noisettes, caramel, pistaches, pralinés, marrons, voire de la crème fouettée. Des notes de l’enfance, que Sofia insiste à nous faire déguster dans de petites bouchées, ne tarissant pas d’explications. La connexion entre la ganache et le palais est directe. C’est incontestablement gourmand ! Les dragées se parent dans le même esprit de saveurs pralinées.

La collection classique

La collection premium :

La collection premium quant à elle scelle nos saveurs orientales d’antan dans un petit carré de chocolat. Minimaliste au regard, c’est un condensé d’épices qui ressurgit dans la bouche. Cette fois, elle fait appel à un chocolatier Libanais Pierre Abi Hayla, pour allier du Valrhona au safran, rose, sellou, tahiné, foie gras, orange puis  gingembre de manière franche et généreuse. Elle me fait croquer dans toute la gamme. La texture du chocolat est plus crémeuse que craquante. Elle m’explique que le chocolat est travaillé de façon à enrober d’une mince couche la ganache, pour qu’on se concentre sur l’arôme qu’on veut vraiment faire ressentir. Par conséquent, la ganache prend une part importante du carré. Je fonds pour le safran et la rose. Dingue! Je n’en oublie pas moins le reste. Si on se demande à quoi ressemble un chocolat au foie gras, c’est un carré sucré au départ qui relâche quelques notes salées avec un léger amertume. On est d’accord elle et moi, on veut que le foie gras soit beaucoup plus assumé et c’était bien le cas à mon retour. L’échange continue autour du reste des compositions : On tente un étonnant praliné sésame, de l’orange avec de l’amande, de la subtile gomme arabique, du tahineh assez léger pour le coup, du sellou assumé qui me fait presque sortir une larme de joie d’en avoir trouvé (Chebakia pour ramadan ? 😀 )! Elle n’oublie pas ses classiques en me faisant goûter des saveurs plus rangées : café pur cacao, caramel fleur de sel et rocher praliné qui ont la particularité d’avoir une ganache épaisse, et assez beurrée. Ca ne peut pas plaire à tout le monde, mais de mon côté, j’aime quand le chocolat joue avec ma curiosité. La suite est fruitée : Elle me présente ses orangettes (pâte de fruit enrobée de chocolat craquant) qu’elle a enrichi par la suite d’écorces d’oranges, ses gingembrettes au goût assez puissant au plus grand plaisir des fanas de gingembres, puis des craquants sésame caramélisé, qu’ils ont dérivé du nougat. La gamme fait une entorse au chocolat en proposant aussi d’excellentes pâtes de fruits amenant à la perfection le goût du fruit (passion et framboise surtout, un peu moins la mandarine), et peu sucrées, puis des dragées toujours dans la gourmandise, des barres de chocolat sur lesquelles elle s’amuse de dessiner le skyline des villes du royaume et plus loin, de la pâte à tartiner au chocolat.

La vitrine de la gamme premium
La gamme premium
La découpe du safran, coup de coeur de la chocolaterie

Comme ça bouillonne encore dans sa tête, elle propose pour les fêtes une collection qui n’a rien à envier aux confiseurs de renom : une sublime barelette de pâte de fruit épicée et acidulée, au chocolat plongé doublement dans du piment d’espelette. C’est fort c’est « Harr » et monstrueusement addictif ! A côté, elle a bien évidemment pensé à proposer une truffe à la truffe noire (à bas les amalgames…) qui jouit d’un équilibre parfait, un carré où la figue séchée caramélisée s’entremêle au pralin, du chocolat à la noisette ainsi que du pur cacao.

La collection des fêtes premium, avec quelques classiques dans la boite.
Intérieur de la collection des fêtes, tayfour signé MYRIAM MOURABIT

Un jeu sans fin.

Dépassant la simple chocolaterie de quartier, c’est un challenge quotidien pour Sofia où elle prend plaisir à écouter ses clients, se renouveler, changer ou améliorer des recettes selon leur demande, sans perdre de vue sa vision primaire. Dans ce sens, pour accompagner la bouche, ses contenants sont tous issus de créateurs marocains, dont la designer marocains Myriam Mouraibit; et représentent à mon goût un cadeau complet chez les particuliers ainsi que les corpos, voir les mariés. Car pour ces derniers, ne perdant pas le fil de son imaginaire, Sofia propose des Tyafer complètement revisités sous forme de cagettes.

Bocaux signés MYRIAM MOURABIT

On ne demande qu’une chose, la suite !

Télécharger le catalogue avec les prix sur le site Le Monde de Sophie.
Le Monde de Sophie sur Facebook
75 Rue Ibnou Jahir Casablanca, Maroc.
05229-48552

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *