Un déjeuner à Marrakech – Fusion marocaine à ne pas rater

A la question où sortir manger le soir à Marrakech, je sèche encore. Bien que deux ou trois adresses occupent beaucoup mon esprit. Pour déjeuner sur le pouce par contre, ou prendre le temps (cc luxe radio) de manger un bon petit plat dans une des terrasses bobo de Marrakech (mais bobo sympas, bonnes et créatives, pas inutiles), j’ai dans ma poche quelques petites adresses fort sympathiques.

Le restaurant presque éponyme dit « un déjeuner à Marrakech » en fait partie. Avec le Nomad, il m’a séduite. Il propose une cuisine marocaine réfléchie de manière contemporaine. C’est quasi inédit au Maroc, à moins que vous connaissiez quelqu’un, qui connait quelqu’un qui connait..

Sur la carte, on peut lire : « petits pois façon bessara, oeuf beldi mollet, concassé d’olives rouges, graines de nigelle », parce que si la fève est l’ambassadrice de la bissara, rien ni personne n’interdit d’en faire avec autre chose qu’une fève. Seulement, pour ne pas dénaturer l’histoire, les puristes ne l’appelleraient pas littéralement bissara, mais seraient dans l’obligation de l’accorder avec le nom de la graine. Bissara de petits pois, Bissara d’edamamne. Ca ne peut être que bon.

L’histoire se répète dans une majorité des plats de la carte, qui mets en scène des produits locaux dans une recette internationale ou imagine un plat marocain consommé dans une brasserie. C’est toute la magie de la fusion.

Entre « le Poisson du jour à l’huile d’argan, tomates confites et olives noires, pommes de terre fourchettes au basilic »  , « Poulet à l’orange, gâteau de patate douce à l’ananas, abricot aux graines de nigelle », « Boeuf tajine façon Makfoul , gâteau de celeri rave au fruit du moment, tomates caramélisées , oignions confits »  , c’est ce dernier hybride qui a rempli mes pupilles. Je ne suis pas en mesure de discuter dans quelle mesure servir le tajine dans de la céramique à la place du tajine en argile influencerait le goût, si le jus de bœuf est mijoté dans une grande marmite ou le tajine en argile (la question est ouverte à toute personne bienveillante désireuse de partager ce savoir avec moi). Quel que soit le moyen, ce plat respecte l’esprit du plat et le sucré salé presque caramélisé par le jus de viande est une merveille à dévorer. Puis la tomate caramélisée, qu’est ce que c’est puissant avec les coings. Encore plus piquant avec la cannelle. Parfait avec le thé. On se demande au début ou s’est caché le céleri rave pour ensuite arrêter d’essayer de chercher la petite bête à vouloir tout ressentir. Ce tajine, on se le partagera avec une petite entrée à base Salade au saumon frais, blinis aux graines de lin, agrumes, fromage de chèvre frais, jeunes pousse, toute en fraîcheur. Parce qu’il fait quand même chaud !

Salade au saumon frais, blinis aux graines de lin, agrumes, fromage de chèvre frais, jeunes pousses, 85dhs
Boeuf tajine façon Makfoul , gâteau de celeri rave au fruit du moment, tomates caramélisées , oignions confits, 120dhs

La fusion habite aussi le snacking dans des sandwichs mêlant hummus, poulet, graines de lain et pesto rouge (pas à la fois). C’est donc sans étonnement que les desserts suivent le même esprit et se livrent à nous avec beaucoup de créativité locale. Des mots jamais alignés dans la même phrase se sont donnés rendez-vous autour du sucre. On cédera à deux :  Royal chocolat au parfum de cannelle et sirop amlou, biscuit à l’orange et aux épices, puis à la Kounafa façon pastilla au lait, fruits secs caramélisés, parfum de fleur d’oranger. Le premier rend agréablement le goût de la cannelle et de l’amlou mais le biscuit à l’orange et aux épices ne sont pas là. La Knafa émet un goût de beurre qui annihile le reste. De petites fausses notes qui peuvent aisément être réajustées car une recette, c’est pas figé. Un manque à combler dans une vision aussi intéressante n’est pas à prendre pour le tout.

Kounafa façon Pastilla au lait, fruits secs caramélisés,parfum de fleur d’oranger, 60dhs

Une adresse à conseiller à tous les curieux de fusion et qui plairait facilement aux plus résistants.

Un déjeuner à Marrakech sur Facebook
Lire le menu2-4 angle rue Kennaria & Douar Graoua Marrakech 40000
05243-78387

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *