Coup d’envoi du Kaymu Entrepreneurs Club

 Learn & Share

J’ai envie de vous parler d’une sympathique rencontre à laquelle j’ai assisté le 3 juin dernier, premier Workshop qui a marqué le coup d’envoi du «Kaymu Entrepreneurs Club». Une initiative lancée par le spécialiste de la vente en ligne Kaymu au profit des jeunes entrepreneurs marocains et qui a réuni les start-ups ainsi que les professionnels de la communication et des RP. Ce Workshop, organisé en partenariat avec StartUpYourLife, s’est déroulé dans le très curieux «Carré Français de Casablanca» avec comme thème  «Comment et Pourquoi communiquer quand on est une start-up au Maroc».

Entrée KEC crédits photo Kabirou Bhyer
Entrée KEC crédits photo Kabirou Bhyer

La scène a été représentée par des start-ups prometteuses telles que LikMysportner, Tw!y@r ou encore AirMoteYuzu et la liste est longue. Les professionnels pour leur part ont été représentés par la présence du Président de AMMC Khalid Badou, Reda Essakalli de Mosaïk, Aissam Fathia de Kenzmédia, ou Yacine Kais de Bonzai. Un réel panorama de jeunesse talentueuse, piqûre de rappel d’un Maroc rempli de passions et de motivations innovantes. Le but de la rencontre? Manger Rapprocher les relations presses, talon d’Achille de ces start-ups. Devant des invités qui ont goûté au jus de la success story, Ranya Alaoui, modératrice, ouvre le bal du ‘comment ‘ en posant la question qui revient sur les lèvres de tous: Ma start-up est une révolution, mais comment en convaincre le grand public? Sur ces questions démarre la première édition du KEC, qui donne essentiellement la parole aux startupers venus Workshoper ensemble et apprendre de leur vécu.

Chacun tire de son expérience les ingrédients de sa visibilité, qui d’après l’assitance ne sont pas figés. Puis on pose les questions qui nous démangent. Le succès du club se lit sur le nombre de mains levées durant le Workshop mais pas que. Les discussions continuent au bord de la piscine et le Feedback s’oriente notamment vers l’idée de le recevoir au Carré Français, qui confère un aspect plus cosy et encourage à la prise de parole, au partage et au Networking. Poursuivre le compte rendu détaillé de la rencontre ici et lire plus bas la suite de l’article.

Crédits photo Kabirou Bhyer
Crédits photo Kabirou Bhyer
Q&A_Lik + Imote + MySportner Crédits photo Kabirou Bhyer
Q&A_Lik + Imote + MySportner; Crédits photo Kabirou Bhyer
Le panel avec Kenza Lahlou (Startupyourlife) et Ranya Alaoui (Kaymu) Crédits photo Kabirou Bhyer
Le panel avec Kenza Lahlou (Startupyourlife) et Ranya Alaoui (Kaymu)
Crédits photo Kabirou Bhyer
Crédits photo Kabirou Bhyer
Crédits photo Kabirou Bhyer

Eat & Network

Le Carré Casablancais ne se résume pas qu’à ça. « Lieu de réseau dédié aux rencontres et aux voyages », c’est une villa où vous et moi pouvons nous rencontrer, partager un repas, nous détendre dans le salon ou piquer une tête dans la piscine, s’assoupir dans le petit hamac, une corne de gazelle sur le ventre, y séjourner en l’occurrence ou y travailler..  Plus loin encore et à l’image du carré Parisien, la villa accueille des conférences, débats, expos et s’intéresse aux événements culturels.

Nous n’avons pas eu l’occasion de goûter au tajine du jour du Carré, car c’est Om’Art délices, traiteur à tendances américaines qui s’occupera de remplir notre ventre. Déjà croisé sur les réseaux sociaux, je me demandais ce qu’il apportait de plus dans le paysage cupcasien. Leur valeur ajoutée en plus d’être homemade, c’est moins de gras moins de sucre, et c’est bien le cas. En goûtant à leurs cupcakes, on prend le temps de sentir la texture spongieuse, souvent détournée par le sucre. Ensuite pour quelqu’un qui n’aime pas trop les cupcakes salés, quand on est content le saumon à la bouche, c’est que c’est gagné ; il y a un équilibre entre la crème au fromage et les ingrédients, et ce n’est pas excessivement salé. Les verrines perpétuent cette sensation de légèreté. Les macarons sont spéciaux; à cheval entre de la pâtisserie et confiserie ils se déclinent en bonne petite bouchée friandise. Les cookies sont croquants pas très sucrés non plus, avec juste ce qu’il faut en chocolat. Les sandwichs ne sont peut-être pas assez garnis mais abstraction faite des muffins (apparemment à la pomme et à la cannelle) et du brownie ( correct en version healthy mais pas assez gourmand pour les pro sucre) que je n’ai pas goûtés, le buffet a donné du goût au Networking.

Côté boissons Crédits photo Kabirou Bhyer
Côté boissons ; Crédits photo Kabirou Bhyer
Buffet by Om'Art Délices Crédits photo Kabirou Bhyer
Buffet by Om’Art Délices; Crédits photo Kabirou Bhyer
Crédits photo Kabirou Bhyer
Crédits photo Kabirou Bhyer
Cupcakes sucrés Crédits photo Kabirou Bhyer
Cupcakes sucrés
Crédits photo Kabirou Bhyer

 Le Carré Français de Casablanca:
05229-40785
5 Rue Idriss Al Mohammadi, Bourgonne,
Casablanca, Morocco

Om’Art délices:
06 61 141 131
Retrouvez ce post sur Womanity.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *